Qui suis-je



Petites confidences 
Je me nomme Edwige Meiffren.
Ma naissance, mon enfance et mon adolescence dans deux îles de l’océan indien, Madagascar et la Réunion, ont développé chez moi une relation privilégiée avec la nature. Les connaissances ancestrales sur le bienfait des plantes étaient encore très répandues et utilisées dans ces deux îles. Avec mes frères et soeurs, nous partagions la plupart de notre temps libre dans les montagnes à travers les paysages variés et spectaculaires ; végétation luxuriante où poussent et vivaient de nombreuses plantes endémiques aux vertus aujourd'hui étudiées et reconnues ; rivages sauvages de l’océan à l'époque encore peu fréquentés par les touristes, paysages lunaires du volcan ; sommets vertigineux du Piton des neiges... La Nature faisait partie de nous, elle était le prolongement de notre maison. Elle nous a appris la peur puis le courage, le dépassement de soi, la joie, la colère, la frustration, l'humilité puis l’extase. Elle a développé notre sensualité par ses odeurs, ses couleurs, sa beauté, parfois par la violence sauvage de ses cyclones. La danse et la musique bien particulière et rythmée par les tam-tam faisaient partie de notre vie aussi naturellement que le vent, la pluie, les tempêtes tropicales et le soleil... Tout semblait évident, tout était simple.

Mon mariage, la naissance de mes trois enfants, suivis d’un départ vers la France Métropolitaine en 1987, m’ont apporté beaucoup de bonheur malgré le « déracinement » que j’ai dû absorber. L’émergence d’une mélancolie dissimulée à mes proches, m’a beaucoup fait réfléchir. Mais la nature de la Haute-Savoie où j'ai passé 28 ans, avait repris auprès de moi sa place de complice. Sur les pentes des montagnes où nous habitions, j’ai savouré d’autres paysages, d'autres odeurs, d’autres fleurs, d'autres arbres. J'ai aussi appris le froid, la neige, les journées d'hiver si courtes et parfois si grises.....Allongée dans les prés fleuris ou le dos collé à un arbre, attentive à ce que je ressentais ou à ce que j’entendais, je découvrais une paix intérieure intense qui a marqué le début d’une active et enrichissante quête personnelle à travers les multiples formations, lectures, stages et conférences diverses, quête qui dure toujours.

A l'origine chacune des formations choisies avaient pour vocation d’en faire bénéficier ma petite famille car j'étais une femme traditionnelle, élevée dans une famille traditionnelle avec une maman au foyer et un papa très souvent en déplacement, ce qui m'avait fait mesurer avec gravité l’importance de mon rôle dans la santé de ma famille à qui je souhaitais offrir le meilleur. Mais en définitif je nourrissais surtout le besoin fébrile d'apprendre et de comprendre le monde dans lequel je vivais et que j'ai toujours eu en moi.
J’ai donc commencé, à la naissance de mon premier fils (39 ans déjà) la formation de Naturopathie (A l’époque hygiéniste) que proposait Monsieur Pierre Marchesseau et que j’ai eu la chance de rencontrer. Cette formation en 1982/1983 a été décisive pour la suite de ma vie car elle a été la première d'une longue série.
Trente cinq ans après j'ai souhaité remettre à jour mes connaissances en nutrition et j'ai commencé la formation sur l'alimentation et les produits naturels proposée par la prestigieuse Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales qui m'a permis d'obtenir un diplôme de Conseiller en Alimentation et Produits Naturels. Je tiens à remercier particulièrement Martine Rigaudier, professeur exceptionnel de diététique de cette grande école.
Nourrir ma spiritualité était essentiel. La rencontre avec les bols tibétains et les mantras lors d'un voyage au Népal, m'ont amenée à m'inscrire à une formation proposée par l'Atelier des arts de la voix (Patrick Torre) et à obtenir le diplôme de professeur de Yoga du son.
Après cette formation j'ai eu besoin d'approfondir les techniques de méditation par le son, ce qui m'a amenée à devenir Praticienne certifiée en massage sonore de la méthode Peter Hess que je vous invite à découvrir sur la page dédiée à la description de mes compétences.
Parallèlement, je me suis formée pendant deux ans au pouvoir des huiles essentielles, j'ai obtenu un certificat de Conseillère en aromathérapie. La passion que j'éprouve pour les plantes m'a tout naturellement amenée à la rencontre des élixirs du Dr Bach pour lesquels je me suis passionnée et devenue conseillère.
Aujourd'hui mon chemin m'amène à découvrir une autre vision de l'aromathérapie, grâce à ma rencontre avec Magali Penoël, aromathérapeute et  fille du plus grand spécialiste de l'aromathérapie quantique, le Dr Daniel Penoël, médecin engagé depuis plus de 40 ans dans le combat pour les médecines naturelles et l'écologie intégrale ! Merveilleux programme qui finalement est peut-être l'aboutissement de toutes mes années de recherche. "Oser penser la place de l'homme dans l'immense aventure de l'univers, de la planète , de la vie, de l'esprit en considérant la présence et la conscience comme partie intégrante de l'acte thérapeutique". Cet apprentissage me remplit de joie et j'espère vous en faire profiter un jour.

Pendant ces 39 années de découverte, de formation et d’apprentissage j'ai été encouragée par toutes les personnes qui m’accompagnaient sur ma route. Grâce à la bienveillance de mes professeurs, grâce aux merveilleuses personnes croisées sur mon chemin, grâce à mon compagnon François, médecin dont le rôle lors de mes formations a été capital en m’aidant à comprendre, à retenir les essentiels et en me soutenant quand je doutais, j’ai enfin décidé de partager mes expériences et les connaissances acquises tout au long de ma vie. Et je remercie particulièrement ceux que j'ai aidé pendant mes formations (mes chers cobayes amis, famille) et qui m'ont encouragée à créer mon cabinet de conseil en hygiène de vie.

Comme je ne suis pas médecin je me demandais parfois quelle légitimité donner à mon cabinet et à mes actions. Une phrase m’a particulièrement aidée et je ne veux surtout offenser personne en citant la phrase suivante du Dr Bach : « Soulignons qu’il n’est nul besoin de connaissances scientifiques particulières pour soigner à l’aide de ces plantes, pas plus qu’il n’est nécessaire de connaître le nom de la maladie ». Savoir offrir compassion, écoute, bienveillance dans l’amour, bien sûr avec la connaissance des plantes et de leur spécificité, de la nature et  des humains était essentiel dans le domaine que j’avais choisi. Je me sentais enfin légitime et libérée.
Les connaissances scientifiques et médicales restent des connaissances qui appartiennent à ceux qui les maitrisent et avec qui la collaboration est essentielle. L' impact de ma rencontre avec le Dr Bach et ma formation de conseillère en fleurs du Dr Bach a été de surmonter mes peurs et de vivre pleinement la mission d'aide et de partage qui devenait évidente pour moi et j’ai donc créé mon cabinet de conseil.

Je continue à me former grâce à l’abondante documentation que je reçois et que je lis , aux nombreux articles et vidéos programmés sur internet, aux conférences multiples auxquelles j'assiste, aux nombreux livres écrits par de grandes personnalités, aux échanges enrichissants que j'ai avec des professionnels déjà installés, aux nombreuses rencontres de remise à jour organisées par mes formateurs et aux nouvelles rencontres régulières de thérapeutes de tout horizon avec qui les échanges sont enrichissants !